AgC 3075 [Infos-Interm.]

Visiteurs connectés : 0

Accueil > A la une > Pour une politique publique des arts et de la culture ..
Régionales : Propositions du Front de Gauche
Pour une politique publique des arts et de la culture ..

« L’art surgit là où on ne l’attend pas, par surprise »


lundi 8 mars 2010, par AgC | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : dimanche 14 mars 2010 à 01:15

Cet article a été vu 108 fois.

- / - cet article ..


Propositions du Front de Gauche
Pour une politique publique des arts et de la culture ..
Par Francis Parny, Vice Président du Conseil Régional
Pantin le 4 mars 2010

Conférence de presse de Pierre Laurent ( Tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-France ) et Francis Parnis ( Vis Président à la Culture du Conseil Régional d’Ile-de-France )

Francis Parny - Vis Président du Conseil Régional d'Ile-de-France

Propositions du Front de Gauche pour les Arts et la Culture en Ile-de-France

Dans toutes les politiques régionales nous sommes confrontés aujourd’hui à un pouvoir qui veut remettre en cause les politiques publiques et les professions qui les animent.

Pour relever ce défi il nous faut tout à la fois :
- renforcer le cadre public dans lequel la politique régionale doit se poursuivre,
- développer une nouvelle concertation avec l’ensemble des régions, des
départements et des collectivités territoriales qui voudront être de ce combat,
- associer toujours mieux au débat et aux choix régionaux l’ensemble de celles et ceux qui portent les projets artistiques,
- promouvoir un soutien actif aux oeuvres qui résistent à la volonté de formatage et de marchandisation,
- résister aux normes uniquement quantitatives que l’on veut nous imposer dans l’évaluation de ces politiques,
- diffuser dans l’ensemble des lieux et des quartiers de l’Ile de France tous les arts, toutes les pratiques culturelles qui permettent à chacune et chacun de les partager et de s’y reconnaître ...

Nous devons prendre en compte également la spécificité d’une région capitale qui concentre évidemment beaucoup de créateurs, d’artistes, de comédiens, de techniciens du spectacle et de structures diverses qui concourent au développement culturel de notre territoire. La région ne peut prétendre répondre seule aux besoins multiples qui existent, la
politique régionale en faveur des arts et de la culture doit être un appel à résistance, un encouragement au rassemblement de toutes celles et de tous ceux qui souhaitent que ces questions là soit au coeur de la transformation de notre société.

I – Le cadre public de l’action régionale

  • Doublement du budget en faveur des arts et de la culture pour le porter à 200 millions d’euros à la fin de ce mandat en 2014 ( 80 millions en Investissement et 120 millions en fonctionnement )
  • Création d’une direction des affaires culturelles (DAC) autonome avec les moyens de porter les politiques publiques décidées par le conseil régional
  • Création d’un fonds d’innovation culturel (FIC) permettant de soutenir des projets artistiques développant la création et son partage par le plus grand nombre en toute indépendance
  • Participation aux organismes mis en place pour coordonner les actions publiques en Ile de France associant les élu-e-s des collectivités, l’Etat, les représentants des professionnels concernés et les citoyens dans les représentations collectives qu’ils se donnent
  • Elaboration de charte de développement artistique et culturelle entre la région et les départements qui le souhaiteront

II – Deux mesures immédiates

  • Mise en place du CODACR : Conseil d’orientation et de développement des arts et de la culture en région Ile de France. Il avait été prévu dans les 1ères assises régionales de la culture. Il doit rassembler des élu-e-s de diverses collectivités, des organisations professionnelles et des citoyens dans les représentations collectives qu’ils se donnent et permettre un débat régulier et transversal à tous les arts sur les politiques culturelles menées en Ile de France.
  • Organisation des 2èmes assises régionales de la culture, de mai à octobre 2010, pour débattre et proposer au Conseil Régional des évolutions de la politique régionale pour la durée du mandat.

III – Poursuite et développement de la politique régionale
Dans les différents champs artistiques et culturels

L’intervention régionale dans les mandats précédents a porté principalement en matière d’aide au fonctionnement, sur le cinéma et l’audio visuel ; sur le spectacle vivant ; et sur le livre, son édition et sa diffusion. Le principe de ces politiques s’est appuyé sur une approche globale de la culture qui permet de ne pas dissocier aide à la création, diffusion, et appropriation par le plus grand nombre.

Il nous semble nécessaire de poursuivre dans cette voie qui lie création et partage, en élargissant l’intervention régionale à un nouveau champ, celui des Arts Plastiques.

L’emploi artistique doit être traité principalement comme une résultante de cette approche au service du développement culturel. La continuité des « emplois aidés » doit être assurée avec une aide publique importante prenant en compte la spécificité de ce secteur. L’effort de formation sera renforcé en tenant compte qu’il s’agit souvent de transfert de savoirfaire autant que de connaissances ce qui suppose la mise en place de dispositif spécifique dérogeant parfois aux règles du marché.

Notre soutien aux professions concernées est au coeur de notre conception de service public de la culture.

Cinéma et Audiovisuel

- L’aide à la création

  • Augmenter le fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuelle pour accroître encore le volume de travail confié aux industries techniques du cinéma dans notre région, et cela notamment, afin de maintenir et développer l’emploi (110 000 salariés)
  • L’augmentation de ce fonds peut se faire de façon diversifiée pour répondre à des besoins spécifiques. Par exemple en faveur des coopérations européennes. Ou encore par la création d’un fonds spécifique à la création numérique
  • Toujours dans ce cadre nous devons aider à la prise de risque artistique, à la recherche et l’innovation, notamment en augmentant de façon plus importante l’aide régionale à des films qui ne bénéficient pas du soutien des chaînes de télévision ; mise en place pour cela d’un « laboratoire de production » animé par une équipe diversifiée autour d’un créateur
  • Créer un fonds d’aide au développement des scénarios, notamment
    dans le domaine des séries audiovisuelles.
  • Conclure des accords avec des chaînes de télévision sur la base de cette volonté de développement et d’innovation en matière audiovisuelle.

- L’aide à la post production

  • Il faut améliorer cette aide et prendre en compte l’ensemble du
    travail effectué pour cette post production, et pas uniquement les prestations des industries techniques

- Le soutien aux réseaux

  • Aider les salles indépendantes de cinéma à leur équipement pour la diffusion numérique, y compris la transformation de leurs cabines de projection quand c’est nécessaire.
  • Développer le partenariat avec tous les réseaux qui s’efforcent de
    renouveler les formes de partage des oeuvres cinématographiques sur la base de la charte actuellement débattue avec la Région et qui encouragerait les rotations lentes de films, la rémunération des réalisateurs et des techniciens venant débattre avec les spectateurs, l’organisation de passerelles avec les festivals internationaux reconnus
    ( Locarno, Marseille, en Europe ... )
  • Soutenir des dispositifs tournés vers les jeunes et les populations de nos quartiers, tels que passeurs d’images ou lycéens au cinéma en liaison pour ces derniers avec la réforme des lycées et la mise en place d’actions spécifiques sur l’audiovisuel dans ces établissements scolaire

- Soutien à la diffusion

  • Nous devons bien sûr soutenir les festivals de cinéma les plus significatifs dans notre région, mais aussi favoriser la circulation des oeuvres que nous soutenons à l’intérieur de ces festivals dans la Région Ile de France, mais aussi au plan européen et international.

Spectacle vivant

Le livre

- Renforcer et développer toute notre jeune politique sur l’ensemble de la chaîne du livre

  • Doubler le nombre de résidences d’auteurs
  • Renforcer les dispositifs d’aide à l’éditeur pour les soutenir dans leurs prises de risques, mais aussi pour favoriser la création de maisons d’éditions et le développement des revues. Des plateformes de diffusion mutualisées et notamment quand elles fonctionnent sur les principes de l’économie sociale et solidaire, créer des aides à la traduction et aux éditions bilingues dans le cadre de partenariats avec des maisons d’édition dans les pays du Sud en particulier
  • Renforcer les aides aux librairies indépendantes, à leur mise en réseaux quand elles le souhaitent, à leur installation dans des communes en partenariat avec les collectivités, pour définir notamment, des aides aux loyers.
  • Améliorer la présence des auteurs et des éditeurs indépendants dans les manifestations publiques en France et en Europe et dans le monde
  • Soutien aux associations et institutions qui garantissent les droits moraux et sociaux des auteurs

Mise en place d’une politique en faveur des arts plastiques

  • Réalisation des réserves du FRAC Ile de France conçu comme un lieu
    ouvert de consultations et d’articulation avec les réseaux existants de diffusion et les écoles d’arts plastiques
  • Soutien aux professions dans le cadre des structures existantes
  • Relance de la commande publique, notamment en ce qui concerne le 1% dans les lycées
  • Travailler les articulations nécessaires entre les réseaux, les musées, les galeries et les plasticiens eux-mêmes
  • Travailler en liaison avec les structures nationales installées en Ile de
    France pour faire bénéficier l’ensemble des quartiers et les lieux de notre région du patrimoine existant
  • Augmenter le nombre de lieux de travail et de création, notamment d’ateliers d’artistes. Réaliser des laboratoires de création en recherchant l’interdisciplinarité
  • Créer une école des arts particulièrement tournée vers les enfants

IV – Développer la cohérence des politiques publiques
Faire le choix de la création, de l’innovation et du partage
Renforcer les actions alternatives aux logiques dominantes

Une conception de service public

  • Création d’une Direction des affaires culturelles d’Ile de France, limitation du recours à l’externalisation, amélioration de la cohérence avec les missions des organismes associés, mise en place d’une « personne ressource Europe » permanente dans la mission du Conseil Régional à Bruxelles
  • Les cahiers des charges doivent définir les critères qui fondent l’action publique à partir de choix discutés et partagés avec les professions et les citoyens et les considérer comme des objectifs communs en faveur de la création, de la diffusion et des actions culturelles à même de favoriser le partage de ces oeuvres
  • La dépense publique se doit d’être efficace mais cette efficacité doit
    s’établir sur d’autres critères que ceux qui s’appliquent à l’économie marchande et que le capitalisme tente d’élargir à toute la société. Le recours systématique aux appels d’offres ne peut être utilisé pour rentrer dans des normes économiques auxquelles le secteur de la culture résiste, la Région doit pratiquer l’exception culturelle
  • Le paiement des aides régionales se fait sur la base du « service effectué »
  • Le recours aux comités artistiques ne peut être qu’exceptionnel et dans des domaines d’intervention où l’on convient qu’il n’est pas possible d’attribuer des aides à tous les projets artistiques déposés. Quand des comités artistiques existent, il importe de faire en sorte qu’ils soient composés majoritairement d’artistes et de créateurs de disciplines différentes
  • Evaluation des politiques publiques à posteriori dans le cadre du CODACRE et sur la base des critères définis par la collectivité Région dans le cadre de la concertation avec les professions concernées

Aménagement du territoire

  • La démocratie culturelle doit aussi prendre en compte la nécessité d’une concertation entre les territoires pour poser collectivement la question du développement des arts et de la culture dans notre région en recherchant la complémentarité des budgets sur des critères partagés de développement. Cela pourrait aboutir dans des conventions de la région avec d’autres collectivités
  • Sélectivité des aides financières aux collectivités dans le domaine de
    l’investissement pour corriger les inégalités sociales et spatiales
  • Plan régionaux sur certaines disciplines ( ex : Ars de la rue, Musiques
    actuelles, cirque ... )

Partage

  • encourager les initiatives qui combattent la méconnaissance de l’Art et qui permettent la diffusion de toutes les cultures, de la culture scientifique, et notamment les initiatives des associations de l’éducation populaire
  • accepter la fonction de chef de file des collectivités territoriales intervenant dans le domaine de l’éducation artistique
  • soutenir toutes les pratiques artistiques, tous les arts en encourageant leurs présence partout ( ex : université nomade annuelle HIP HOP )
  • liens aux radios et télévisions locales
  • promouvoir l’égalité femmes/hommes dans le domaine des arts et de la culture et de leur diffusion

Indépendance - Risque - Recherche et Innovation

  • Création d’un Fonds d’innovation Culturelle, FIC, de recherche, non ciblé à l’avance, permettant de soutenir un certain nombre de projets novateurs traitant dans un même mouvement, sur un territoire ou dans un lieu, création, pratiques et appropriation
  • Mise en place de Laboratoires de création qui permettent des expérimentations originales dans la relation entre créateurs et citoyens et/ou dans la transversalité de tous les arts. Dans ce cadre, Cartes blanches à des artistes pour 1 ou 2 ans
  • Encouragement à toutes les « rotations lentes » de diffusion et les expériences « hors marché ». Engagement de la région à soutenir les coopératives ou les réseaux qui les mettent en oeuvre et toute initiative qui fonctionne sur les principes de l’économie sociale et solidaire. Soutenons aussi les initiatives de formation par transfert de savoir faire et souvent par « compagnonnage » qui permettent à certains artistes émergents de bénéficier d’expériences de leurs pairs

Source par courriel courriel courriel : n. m. ( abrév. de courrier électronique )

- 1. Document qu’un utilisateur saisit, envoie ou consulte en différé par l’intermédiare d’un réseau télématique. SYN : courrier électronique, message électronique.

- 2. Par ext. Messagerie électronique (A l’écrit, l’administration recommande, devant une adresse électronique, l’abréviation « Mél. »).
Le Petit Larousse Illustré 2007
 :
Laurent Klajnbaum

Télécharger télécharger Télécharger un fichier :

- pour Mac, faire contrôle + clic, et choisir « Télécharger le fichier lié .. »

- pour PC, faire un clic droit, et choisir « Enregistrer le lien sur votre disque dur, ou quelque chose d’approchant .. »
en pdf :

Propositions du Front de Gauche par Francis Parny - Maintenant - ( pdf - 112 Ko )
Propositions du Front de Gauche
Pour les Arts et la Culture
Par Francis Parny, Vis Président à la culture du Conseil Régional

et candidat sur la liste du Front de Gauche
Pantin le 4 mars 2010

( pdf - 112 Ko )

Allocution de Pierre Laurent
tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-France
aux élections régionales

Ecouter la conférence de Pierre Laurent le 4 mars 2010 à Pantin au Ciné 104 :

Pierre Laurent et Francis Parny
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Pierre Laurent, le 4 mars 2010
( flv flv Télécharger le lecteur Flash dans votre navigateur ( pour système Mac, Windows, .. ) :

- install-flash-player-10.1-r102-osx-ub.dmg - ( dmg - 7,6 Mo )

Voir aussi le lecteur VLC ou le composant Perian à intégrer à QuickTime ..
- 19,9 Mo - 2 pistes / 128 Kbps - 22 mn )

Source : Sans Réserve - Lieu de débat public pour une politique de l’art et de la culture en Ile-de-France

Article connexe :

- <— Pour une politique de l’art et de la culture en Ile-de-France au Cabaret Sauvage (21/12/09-à-19h)

- <— La culture un enjeu politique ou un jeu politique .. Budget de la culture 2009-2010-2011 !!!

Sites connexes :

- <— Front de gauche - site syndiqué —> Rubrique : ** Europe **

- <— Le Blog de Jean-Luc Mélenchon - site syndiqué —> Rubrique : ** Europe **

- —> Le blog de Pierre Laurent

- —> Jean Dubuffet : « L’art surgit là où on ne l’attend pas, par surprise »

Retour au début de l’article

Partie en attente ..
AgC

Retour au fonds d’aide au dévéloppement



 
Retour au début de l'article

  • Nous voulons un vrai plan de relance et des droits sociaux pour toutes et tous !


    La Fédération Cgt du spectacle, Annexes 8 et 10, Un plan de relance,

    Lire la suite ..

  • Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII mise à jour le 06/05/11


    Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII Arrêté du 30 mars 2009 portant agrément de l’avenant n° 1 à l’annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 18 janvier 2006 relative à l’aide au retour à l’emploi et à l’indemnisation du chômage mise à jour le 6 mai 2011 Vous trouverez ci-joint la liste des fonctions inscrite à l’annexe 8 pour lesquelles vous pouvez être engagé, et suivant la Nomenclature (...)

    Lire la suite ..

  • Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat ..


    Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat .. Déni de démocratie, forfaiture et incompétence face aux citoyens !?. Normalement, les parlementaires sont là pour représenter le peuple, non pour se substituer à lui. Et ce n’est pas à priori ce qui se pratique dans nos parlements en France, .. et ce n’est pas non plus la direction que prend l’Europe. Quelques (...)

    Lire la suite ..

  • Traité modificatif ou traité de Lisbonne, Traité dit simplifié ..


    Traité modificatif ou Traité de Lisbonne - Traité dit simplifié !.. Versions consolidées du traité sur l’Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne au 30/03/2010 Bientôt les municipales et cantonales, et vous aspirez à devenir responsable de votre ville : « Vous savez que l’Union Européenne, au travers de ce traité, favorise les accords avec l’OMC. Donc si vous signez ou cautionnez celui-ci, (...)

    Lire la suite ..

  •  
    Retour en haut de page

     

    2007-2020 - AgC 3075 [Infos-Interm.]
    | SPIP | | |