AgC 3075 [Infos-Interm.]

Visiteurs connectés : 0

Accueil > A la une > L’alarme a retenti dans les cendres dramatiques nationaux après les premiers échanges avec les DRAC sur les budgets 2008.
L’alarme a retenti dans les cendres dramatiques nationaux après les premiers échanges avec les DRAC sur les budgets 2008.

vendredi 9 novembre 2007, par AgC | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : samedi 6 février 2010 à 19:15

Cet article a été vu 264 fois.

- / - cet article ..


Les DRAC sous pression

Les centres dramatiques nationaux seront les premiers touchés par le resserrement budgétaire des DRAC en 2008. Mais le soutien de l’Etat se réduira aussi pour l’action culturelle et les projets plus modestes.

L’alarme a retenti dans les cendres dramatiques nationaux après les premiers échanges avec les DRAC sur les budgets 2008. Une grande partie des CDN ont été avisés d’une baisse des financements située entre 3% et 8%. C’est le cas, par exemple, à la Comédie de Béthune ( 59 ) où l’administratrice, Monique Gaillard, entrevoit déjà les conséquences : « Nous maintenons une situation financière saine depuis plusieurs années bien que les subventions n’augmentent pas. Mais une baisse devra bien se retrouver quelque part, soit au niveau des accueils ou des productions, soit en générant un déficit. On ne va pas licencier du monde et démembrer la structure ». Son confrère de la Comédie de Reims, Bernard Collet, s’attend désormais lui aussi à « moins 3 » : « On essaye de trouver des solutions, parce qu’on est dans une situation déficitaire et Emmanuel Demarcy-Mota veut laisser des finances saines avant son futur départ. Mais on ne sait pas dans quelle mesure on pourra négocier ». Situation analogue à Nice où Daniel Benoin, directeur et président de l’Association des directeurs de centres dramatiques ( ACID ACid ACid ( Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion ) :

- Sites associés ..
), ne décolère pas : « C’est la première fois en soixante ans qu’une telle mesure est prise. Elle entraînerait une baisse de 15 à 22% de la marge artistique des théâtres. Alors que le réseau des CDN est un exemple en Europe, l’État donne des signes négatifs à l’approche de la présidence française de l’Union. C’est aussi une baisse contradictoire avec la lettre de mission de Nicolas Sarkozy, puisque la fréquentation est bonne. Nos salles sont pleines ! » Après une réunion de crise des directeurs de CDN, le lundi 15 octobre, un rendez-vous était prévu le 6 novembre à la Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles ( DMDTS ).

Des CDN moins dépendants de l’Etat
Même si le haut de la fourchette ( 7 ou 8% ) est sans doute agité par les DRAC pour se préserver une marge de négociation, la baisse prendra à revers plusieurs établissements qui s’attendaient à une petite hausse. C’est le cas à Sartrouville où la DRAC s’était engagée à une progression de 2% sur l’ordre de marche. Dans la plupart des régions, les enveloppes ne sont pas réparties avant le printemps pour l’année en cours, voire plus tard. Cette alerte en automne permet donc d’anticiper une réduction de voilure sur les commandes de la saison 2008-2009. Elle répond à une recommandation envoyée par le ministère de la Culture. Les CDN forment le réseau qui a la part la plus importante de financement d’État ( 55% ) par rapport aux autres catégories d’établissement culturels. On ne cache pas, au ministère, qu’en fléchant une baisse de crédits dans leur direction, on incite les CDN à abandonner une attitude de dépendance vis-à-vis de l’État. En revanche, la DMDTS assure qu’il ne s’agit pas d’une « directive », et que les DRAC ne sont pas soumises par hiérarchie aux directions du ministère de la Culture pour répartir les crédits. Reste qu’elles dépendent des budgets disponibles. En Rhône-Alpes, l’équation passerait par une économie de 1,3 millions sur le spectacle vivant, et entraînerait une baisse de 6% pour les crédits aux scènes nationales. Ce que semble confirmer Michel Orier, directeur de la Maison de la culture de Grenoble ( MC2 ), qui s’attend à une mesure d’annulation de 132 000 euros ou encore Jean-Paul Angot, directeur de l’Espace Malraux où l’on refait les calculs avec l’hypothèse de 76 500 euros en moins de la part de l’État. En Lorraine, il manquerait 400 000 euros pour boucler le budget de la DRAC.

L’action culturelle en berne
Mais là comme ailleurs, les plus touchées ne seront peut-être pas les aides au fonctionnement des institutions, mais plutôt les lignes de projets et les mesures d’action culturelles. Le budget 2008 du ministère a regroupé les politiques territoriales et les actions en faveur des publics dans une nouvelle « action en faveur de l’accès à la culture ». L’ensemble subit un sérieux repli financier, d’autant qu’il inclura des opérations menées dans le cadre de l’année du dialogue interculturel ( 2008 ). Ainsi, au Théâtre Gérard-Philipe, à Saint-Denis ( 93 ), on ignore encore l’évolution des crédits de fonctionnement, d’autant que le nouveau directeur, Christophe Rauck, arrive en janvier. Mais on sait que l’action culturelle touchera 10 000 euros de moins, sur 70 000 euros. Si la baisse des crédits aux CDN est très visible, donc facilement contestable, elle risque de cacher les difficultés ailleurs et de désunir plus encore le milieu professionnel dans ses revendications.

Yves Pérennou

Moral au plus bas et appréhension
La morosité règne dans les services de l’État en région, depuis la rencontre des DRAC au ministère, le 4 octobre, selon les informations qui ont filtré. La baisse générale des moyens se situerait entre 3 et 4%. A l’économie générale sur le spectacle vivant s’ajoute une baisse sensible pour le livre et une inquiétude sur le cinéma. Quant à la baisse des crédits destinés à l’action culturelle et aux politiques territoriales, elle est perçue comme une mise à l’écart des programmes Culture à l’Hôpital ou Culture en prison. L’inquiétude des DRAC est également alimentée par la gestion des moyens de fonctionnement puisque désormais l’État fera payer des loyers à France Domaine sur l’occupation de ses bâtiments par ses services. Enfin, l’administration de la Culture, comme d’autres services de l’État , fait actuellement l’objet d’audits en vue de rationaliser et améliorer la performance. Dans cet objectif, toutes les hypothèses sont ouvertes y compris la disparition des DRAC Drac DRAC ( Direction Régionale des Affaires Culturelles :

- Ministère de la Communication et de la culture -
Sites associés ..
, une idée qui a fait l’objet d’une note écrite circulant au ministère. Les premières décisions pour la révision générale des politiques publiques sont attendues en mai 2008.

La lettre du spectacle du 2 novembre 2007



 
Retour au début de l'article

  • Laïcité et Paix civile par Jean-Luc Mélenchon au Dejazet le 12/01/2015


    Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, Laïcité, Liberté, Egalité, Fraternité, Paix civile, Charlie Hebdo, Hyper Cacher, Vincennes, Montrouge, Frédéric Boisseau, Philippe Braham, Franck Brinsolaro, Jean Cabu, Elsa Cayat, Stéphane Charbonnier (Charb), Yohan Cohen, Philippe Honoré, Yoav Hattab, Clarissa Jean-Philippe, Bernard Maris, Ahmed Merabet, Mustapha Ourrad, Michel Renaud, François-Michel Saada, Bernard Verlhac (...)

    Lire la suite ..

  • Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII mise à jour le 06/05/11


    Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII Arrêté du 30 mars 2009 portant agrément de l’avenant n° 1 à l’annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 18 janvier 2006 relative à l’aide au retour à l’emploi et à l’indemnisation du chômage mise à jour le 6 mai 2011 Vous trouverez ci-joint la liste des fonctions inscrite à l’annexe 8 pour lesquelles vous pouvez être engagé, et suivant la Nomenclature (...)

    Lire la suite ..

  • Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat ..


    [fond rougeclair] Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat .. [/fond rougeclair] Déni de démocratie, forfaiture et incompétence face aux citoyens !?. Normalement, les parlementaires sont là pour représenter le peuple, non pour se substituer à lui. Et ce n’est pas à priori ce qui se pratique dans nos parlements en France, .. et ce n’est pas non plus la direction (...)

    Lire la suite ..

  • Traité modificatif ou traité de Lisbonne, Traité dit simplifié ..


    Traité modificatif ou Traité de Lisbonne - Traité dit simplifié !.. Versions consolidées du traité sur l’Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne au 30/03/2010 Bientôt les municipales et cantonales, et vous aspirez à devenir responsable de votre ville : « Vous savez que l’Union Européenne, au travers de ce traité, favorise les accords avec l’OMC. Donc si vous signez ou cautionnez celui-ci, (...)

    Lire la suite ..

  •  
    Retour en haut de page

     

    2007-2020 - AgC 3075 [Infos-Interm.]
    | SPIP | | |