AgC 3075 [Infos-Interm.]

Visiteurs connectés : 2

Accueil > Rendez-vous en Régions > « Je marche pour la culture » pour l’emploi et la culture le 12/03/2014
Rendez-vous en régions : Mercredi 12 mars 2014
« Je marche pour la culture » pour l’emploi et la culture le 12/03/2014

mardi 11 mars 2014, par AgC | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mardi 11 mars 2014 à 13:24

Cet article a été vu 40 fois.

- / - cet article ..


« Je marche pour la culture »
pour l’emploi et la culture le 12 mars 2014

- Rendez-vous en régions

pour l’emploi et la culture le 12 mars 2014.

Pour se faire entendre par le gouvernement, on remet ça le 12 mars prochain !L’art, la culture et l’information ont besoin d’une politique ambitieuse, d’une vision audacieuse.
Depuis plusieurs décennies nous assistons à une situation inédite : démantèlement du service public, diminutions budgétaires, désengagement politique, restriction des acquis sociaux, inégalités territoriales, marchandisation et mise en concurrence se conjuguent pour faire de la culture un produit de consommation et de « marketing ».

Faisons échec au saccage des droits sociaux

Une bataille essentielle se joue sur le front de l’emploi dans nos secteurs d’activité. Dans le cadre des nouvelles négociations sur l’assurance chômage, le MEDEF Medef (CAC 40)
MEDEF
Medef (CAC 40)
MEDEF ( Mouvement des Entreprises de France ), représentant essentiellement les entreprises du CAC 40 (!) :

- 55 Avenue Bosquet - 75007 - Paris

- Téléphone : 01-53-59-19-19
, la CGPME et l’UPA veulent mettre fin au régime spécifique des intermittents du spectacle dans le cadre de la solidarité interprofessionnelle. Depuis de nombreuses années, les organisations représentatives du secteur culturel ont élaboré des propositions alternatives pour une réforme juste et durable de l’indemnisation chômage des salariés intermittents du spectacle. Ces préconisations, soutenues par les parlementaires du Comité de suivi sur la réforme de l’intermittence, doivent être enfin prises en compte dans les négociations en cours.

La braderie de la culture est annoncée !

L’obsession du gouvernement à vouloir réduire, sans discernement, la dépense publique sonne le glas du service public en général et de celui de la culture en particulier. Des réductions inédites s’annoncent sur les prochains budgets de l’Etat et des collectivités territoriales. Le secteur indépendant (compagnies, ensembles, lieux, fabriques…) qui est déjà le plus précarisé et pourtant bien souvent à l’origine des projets, des productions et des initiatives ne pourra plus assurer ses missions d’intérêt général au plus près des habitants.
Le secteur culturel, pionnier de la décentralisation, risque de subir le cataclysme de la réforme voulue par le gouvernement. Une décentralisation efficace doit s’appuyer sur une gouvernance partagée pour reconnaître la place des collectivités territoriales dans les politiques publiques de la culture sans qu’elles ne se substituent à l’Etat garant du pacte républicain, une compétence partagée afin que les initiatives artistiques et culturelles puissent bénéficier à tous niveaux du soutien politique et des financements publics.
Les politiques publiques doivent être les outils contre les inégalités d’accès à l’art et la culture en développant une action volontariste sur les territoires défavorisés. Pour cela il est nécessaire de raisonner dans la durée et non plus sur des projets à court terme.
Afin de renforcer la liberté d’expression il est urgent de refondre les aides à la presse, de lutter contre les concentrations dans les médias, d’élaborer une loi assurant l’indépendance des équipes rédactionnelles et de garantir l’avenir de l’audiovisuel public, durement menacé par la baisse de la dotation publique.

Imaginez une vie sans culture !

Nous interpellons les pouvoirs publics, les élu-e-s et les organisations patronales sur les risques de remise en cause de tout ce que nous avons construit et imaginé depuis des décennies au service de la population : nous sommes fiers que notre pays soit la terre d’élection de tant d’artistes, ait donné les moyens à tant de créativité contribuant ainsi à un rayonnement culturel partout dans le monde et à une véritable attractivité culturelle.
Nous, nous marchons pour la culture car une société sans politiques publiques pour l’art et la culture et sans droits sociaux ne peut garantir la liberté, l’égalité et la fraternité. Nous nous adressons à tous les citoyen-ne-s, passionné-e-s de l’art et la culture, pour les appeler à marcher avec nous pour redonner à la culture toute sa place et nous rejoindre le 12 mars pour participer à la grande braderie de la culture dans toute la France !

Paris le 6 mars 2014.

Le tract : Je marche pour la culture (pdf - 379 Ko).

Rendez-vous en régions :

- A Paris : Rassemblement à 14h30 - place du Châtelet pour une rencontre festive avec la presse et le public ...

- D’autres actions auront lieu dans de nombreuses villes : Bordeaux, Caen, Cannes, Dijon, Limoges, Lyon, Montpellier, Nantes, Orléans, Perpignan, Poitiers, Rennes, Strasbourg, Toulouse, La Réunion, .. et/ou visionner la carte des initiatives, actions et manifestations.

Article(s) connexe(s) :

- Report de la négociation de la convention d’assurance chômage au 20 mars 2014.

- Son : Assemblée générale du spectacle à l’Olympia le 05/03/2014.

- Médiapart : « Nous ne sommes pas une réserve d’indiens » - Publié le 9 mars 2014 par Jean-Pierre Anselme.



 
Retour au début de l'article

  • Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII mise à jour le 06/05/11


    Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII Arrêté du 30 mars 2009 portant agrément de l’avenant n° 1 à l’annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 18 janvier 2006 relative à l’aide au retour à l’emploi et à l’indemnisation du chômage mise à jour le 6 mai 2011 Vous trouverez ci-joint la liste des fonctions inscrite à l’annexe 8 pour lesquelles vous pouvez être engagé, et suivant la Nomenclature (...)

    Lire la suite ..

  • Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat ..


    Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat .. Déni de démocratie, forfaiture et incompétence face aux citoyens !?. Normalement, les parlementaires sont là pour représenter le peuple, non pour se substituer à lui. Et ce n’est pas à priori ce qui se pratique dans nos parlements en France, .. et ce n’est pas non plus la direction que prend l’Europe. Quelques (...)

    Lire la suite ..

  • Traité modificatif ou traité de Lisbonne, Traité dit simplifié ..


    Traité modificatif ou Traité de Lisbonne - Traité dit simplifié !.. Versions consolidées du traité sur l’Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne au 30/03/2010 Bientôt les municipales et cantonales, et vous aspirez à devenir responsable de votre ville : « Vous savez que l’Union Européenne, au travers de ce traité, favorise les accords avec l’OMC. Donc si vous signez ou cautionnez celui-ci, (...)

    Lire la suite ..

  •  
    Retour en haut de page

     

    0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 260

    0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 260


    2007-2019 - AgC 3075 [Infos-Interm.]
    | SPIP | | |