AgC 3075 [Infos-Interm.]

Visiteurs connectés : 1

Accueil > Rendez-vous en Régions > Budget de France Télévisions : L’intersyndicale de l’Audiovisuel public appelle à une manifestation (25/11/08-12h00)
Paris ( 75 ) : Mardi 25 novembre 2008 à partir de 12h00
Budget de France Télévisions : L’intersyndicale de l’Audiovisuel public appelle à une manifestation (25/11/08-12h00)

vendredi 14 novembre 2008, par AgC | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 22 février 2010 à 14:58

Cet article a été vu 586 fois.

- / - cet article ..


Budget de France Télévisions :
L’intersyndicale de l’Audiovisuel public appelle à une manifestation

Mardi 25 novembre 2008 à partir de 12h00
au pied de la Tour Eiffel
( avenue Gustave Eiffel )

L’intersyndicale de l’Audiovisuel public appelle à une manifestation qui partira de la Tour Eiffel.
Le rassemblement se fera le mardi 25 novembre 2008 à partir de 12h00 au pied de la Tour Eiffel ( avenue Gustave Eiffel ).

Le départ est prévu à 13h00 pour se rendre à l’Assemblée Nationale où le débat parlementaire sur projet de loi est prévu à partir de 16 heures.

Source : Fédération du Spectacle CGT - Sommaire

4000 à 5000 professionnels étaient présents dans le cortège .. lire ci-dessous quelques réactions par l’AFP, et la Confédération Cgt ... : « Audiovisuel public : une réforme difficile à vivre au quotidien », et « Refusons la chronique d’une mort annoncée pour l’audiovisuel public » ...


Lire la suite ..

Itiniraire de la manifestation :

- Av. Gustave Eiffel à partir de 12h00 —> Av. de la Bourdonnais —> Av. Duquesne —> Rue Eblé —> Bd des Invalides —> Bd du Montparnasse —> Rue de Vaugirard —> Bd Raspail —> Rue du Bac —> Bd St Germain —> Rue de l’Université —> Place Edouard Herriot.

Intersyndicale audiovisuel public
Appel à la grève et à la manifestation
Mardi 25 novembre 2008

Dix mois après l’annonce du 8 janvier, le projet de loi qui va être débattu à l’Assemblée Nationale comporte d’immenses menaces pour l’audiovisuel public et ses salariés.
Sur son modèle économique : absence de financement public fiable et pérenne ; faiblesse et caractère aléatoire de la compensation financière de la suppression de la publicité ; non financement des programmes de remplacement ; effets de la directive européenne SMA sur la pub en faveur du privé.
Sur son indépendance éditoriale : la loi empiète sur les prérogatives des chaînes et pose la question de la nécessaire indépendance éditoriale et du pluralisme.
Sur son caractère public : elle met en cause RFI, société publique, au profit d’une « société de l’Audiovisuel Extérieur de la France » partiellement privée
Sur son indépendance stratégique : absence de garantie sur la capacité pour le service public de produire et fabriquer ses programmes en interne ; pas de détention des droits sur les oeuvres produites ; pas de moyens pour le développement sur les nouveaux supports, flou sur les objectifs de développement sur le global média.
Sur son indépendance politique : les Français sont les véritables propriétaires de l’audiovisuel public, pas le gouvernement ou le président de la République qui ne peuvent en disposer à leur guise.
Sur ses garanties collectives : risque de disparition des Conventions Collectives, menace de suppressions d’emplois et de licenciements (plan social déguisé), de nivellement social par le bas.

L’intersyndicale de l’audiovisuel public
exige donc de l’État et des employeurs :

- une vraie compensation à l’euro près, dynamique et intégrale, des pertes publicitaires et un financement pérenne pour permettre au service public de réussir son développement

- le maintien des conventions collectives comme socle social commun à tout l’audiovisuel public, de France Télévisions, à l’audiovisuel extérieur (France télévisions, Radio France, INA, RFI, TV5 Monde) et leur application à France 24

- le maintien des emplois ; aucun licenciement !

- le maintien du périmètre des chaînes et de toutes les rédactions, de France Télévisions et de l’audiovisuel extérieur, y compris des rédactions en langues étrangères de RFI

- de véritables moyens pour le développement de toutes les entreprises publiques sur les nouveaux supports (global média) ;

- le maintien des outils de production et de fabrication. La possibilité pour les entreprises publiques de détenir des droits patrimoniaux sur les oeuvres qu’elles financent ;

A cette fin, elle appelle l’ensemble des salariés des entreprises de l’audiovisuel public à cesser le travail le mardi 25 novembre à partir de 0h00 et pour une durée de 24 heures et à se joindre à la manifestation qui partira de la Tour Eiffel (rendez-vous à 12h00) et se rendra à l’Assemblée Nationale où le débat parlementaire sur la loi est prévu à partir de 16 heures.
Paris, le 17 novembre 2008

Télécharger télécharger Télécharger un fichier :

- pour Mac, faire contrôle + clic, et choisir « Télécharger le fichier lié .. »

- pour PC, faire un clic droit, et choisir « Enregistrer le lien sur votre disque dur, ou quelque chose d’approchant .. »
le document sur le site du Sntr-Cgt,

« le Tract - le Parcours - le Plan du parcours » :


greve25nov08.pdf

( pdf - 472 Ko )

Source : SNTR CGT - Syndicat National des Techniciens et Réalisateurs

Articles connexes :

- —> Vidéo, et Projet de Loi ( en pdf ), « Exposé des Motifs » pour une nouvelle télévision publique :
Analyse critique du projet gouvernemental sur l’audiovisuel public ..

Retour au début de l’article

 

Audiovisuel public : une réforme difficile à vivre au quotidien

PARIS (AFP) - Journalistes, techniciens, scénaristes, producteurs s’apprêtent à vivre au quotidien le grand chambardement de l’audiovisuel public après sa réforme : au fil de la manifestation, mardi à Paris, chacun évoquait ses inquiétudes.

Philippe Rochot, qui travaille depuis 35 ans, est grand reporter à France 2. Il relève que « des budgets et des missions ont été considérablement réduits, des émissions carrément supprimées ». « On essaie encore de maintenir le JT mais je constate qu’il y a de plus en plus de reportages payés (par des organisations extérieures) qui sont acceptés », déplore-t-il.

Après s’être battu pendant des années avec ses collègues « pour une indépendance de ton et d’esprit de la rédaction », il dit craindre aujourd’hui « un retour de bâton dés l’instant où le président de France télévisions sera nommé par l’Elysée ».

Particulièrement menacés en raison de leur nombre (6000), les salariés de France 3 étaient très présents dans la manifestation, qui réunissait 4.000 personnes selon les organisateurs, 2.000 selon la police.

Pour financer une partie de leur voyage à Paris, ceux de France 3 Lyon ont vendu des tee-shirts portant l’inscription « Ni dupes, ni soumis ». Ceux de la rédaction de Reims se faisaient remarquer grâce à une poupée vaudou représentant les différentes entités de France Télévisions, piquées de fléchettes...

« A Montpellier l’encadrement ne peut pas embaucher de CDD pour remplacer des titulaires en déplacement ou en congé. Ca donne une télévision au quotidien qui ressemble à la radio : vous faites venir quelqu’un en plateau, vous l’interwievez et pendant ce temps, vous ne faites pas d’images car vous n’avez pas les moyens », témoigne Emilien Jubineau, journaliste à France 3 Sud.

Carole Petit du SNJ de France 3 parle du projet de réorganisation des journaux avec la nouvelle grille bouleversée par la suppression de la publicité à partir de 20H00 à compter du 5 janvier prochain. « Il y a un projet de faire un tout image régional à partir de janvier dans le Soir 3, dernier journal de la journée. On nous impose qu’il soit bouclé à 19h30. Quelle crédibilité aurons-nous par rapport aux autres chaînes, si nous ne sommes pas capables d’actualiser une information jusqu’à 22h15 ? », s’interroge-t-elle.

Dans la manifestation, il y avait aussi tous les autres professionnels qui vivent en grand partie des commandes des chaînes publiques.

Vincent Solignac est scénariste et vice-président de l’Union Guilde des scénaristes. Il parle du « drame » de France Télévisions.

« Depuis le 9 janvier au matin (lendemain de l’annonce surprise de Nicolas Sarkozy, ndlr) il y a des projets qui sont annulés parce que la création en fiction, en documentaire ou en animation est compliquée : si le projet est accepté par la chaîne, il se passe au minimum 3 ans avant sa diffusion ».

Aujourd’hui, insiste-t-il, « France Télévisions ne sait pas quel sera son budget l’année suivante et ne peut donc pas commander des oeuvres ».

le 25 novembre 2008
Source :
AFP - Audiovisuel public : une réforme difficile à vivre au quotidien

 :
Audiovisuel public : un ténor UMP prend son camp à contre-pied
mis en ligne le 26 novembre 2008 

Ciné-Tract réalisé pendant la manifestation des personnels du service public de radio et de télévision, en grève le 25/11/08.
A télécharger télécharger Télécharger un fichier :

- pour Mac, faire contrôle + clic, et choisir « Télécharger le fichier lié .. »

- pour PC, faire un clic droit, et choisir « Enregistrer le lien sur votre disque dur, ou quelque chose d’approchant .. »
 :

La télévision c’est nous !..

286_La_tele_c__est_nous_ !___export.mov

( mov - 7,1 Mo )

Source : Ciné-tract n°3 - « La télévision c’est nous ! » —> « Blogs » de la SRF SRF SRF - Société des Réalisateurs de Films :

- Sites associés ..
( Société des Réalisateurs de Films ) —> Réalisateur : « Luc Wouters ».


( flv flv Télécharger le lecteur Flash dans votre navigateur ( pour système Mac, Windows, .. ) :

- install-flash-player-10.1-r102-osx-ub.dmg - ( dmg - 7,6 Mo )

Voir aussi le lecteur VLC ou le composant Perian à intégrer à QuickTime ..
- 7,52 Mo )

 
 REFUSONS LA CHRONIQUE
 D’UNE MORT ANNONCEE POUR
 L’AUDIOVISUEL PUBLIC ...
 

Dans un communiqué daté du 26 novembre, la CGT La Cgt La Cgt ( Confédération générale du travail ) :

- Confédération Générale du Travail ( CGT ) sur ce site.
a souligné que : « la grève a été massivement suivie le 25 novembre dans l’ensemble des sociétés de l’audiovisuel public : France 2, France 3, RFO, France 5, Radio France, RFI, l’INA ... Près d’un salarié sur deux était en grève à France télévisions. 4.000 manifestants ont défilé de la Tour Eiffel à la Chambre des Députés pour faire entendre leur immense inquiétude à l’ouverture des débats parlementaires.
L’annonce du 8 janvier a plongé France télévisions dans une spirale déficitaire et le modèle économique censé remplacer la ressource publicitaire apparaît complètement aléatoire. Le compte n’y est pas et n’y sera pas dans les années à venir. Les besoins d’investissement pour la modernisation de l’entreprise sont oubliés. Les salariés redoutent les conséquences du vaste plan d’économies que ce déficit artificiellement créé va provoquer. Des centaines de suppressions de postes sont officiellement évoquées. La menace de réduction du périmètre ( privatisation d’une chaîne ), de fusion des rédactions nationales, de vente par appartement des régions de France 3, de remise en cause de notre activité de production est bien réelle.
La perte d’indépendance économique s’accompagnera d’une mise sous tutelle du pouvoir politique, ce qui constitue un immense retour en arrière pour la démocratie.
La CGT La Cgt La Cgt ( Confédération générale du travail ) :

- Confédération Générale du Travail ( CGT ) sur ce site.
appelle la représentation nationale à faire en sorte que ce projet de loi ne signe pas la chronique d’une mort annoncée pour l’audiovisuel public. »

Source : Communiqué Confédéral sur l’audiovisuel public du 26 novembre 2008 ( .doc ) sur le site de la Fédération du Spectacle CGT.

 leParisien.fr : 
Réforme de l’audiovisuel : vos dernières réactions

A la question « Pensez-vous que la réforme de l’audiovisuel public met en péril votre télévision ? » posée sur notre site, vous êtes une large majorité à répondre oui. Voici vos dernières réactions actualisées ce mercredi au lendemain de la journée de mobilisation des personnels de France Télévisions.
Lire la suite .. mis en ligne le 26 novembre 2008.
 



 
Retour au début de l'article

  • Nous voulons un vrai plan de relance et des droits sociaux pour toutes et tous !


    La Fédération Cgt du spectacle, Annexes 8 et 10, Un plan de relance,

    Lire la suite ..

  • Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII mise à jour le 06/05/11


    Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII Arrêté du 30 mars 2009 portant agrément de l’avenant n° 1 à l’annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 18 janvier 2006 relative à l’aide au retour à l’emploi et à l’indemnisation du chômage mise à jour le 6 mai 2011 Vous trouverez ci-joint la liste des fonctions inscrite à l’annexe 8 pour lesquelles vous pouvez être engagé, et suivant la Nomenclature (...)

    Lire la suite ..

  • Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat ..


    Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat .. Déni de démocratie, forfaiture et incompétence face aux citoyens !?. Normalement, les parlementaires sont là pour représenter le peuple, non pour se substituer à lui. Et ce n’est pas à priori ce qui se pratique dans nos parlements en France, .. et ce n’est pas non plus la direction que prend l’Europe. Quelques (...)

    Lire la suite ..

  • Traité modificatif ou traité de Lisbonne, Traité dit simplifié ..


    Traité modificatif ou Traité de Lisbonne - Traité dit simplifié !.. Versions consolidées du traité sur l’Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne au 30/03/2010 Bientôt les municipales et cantonales, et vous aspirez à devenir responsable de votre ville : « Vous savez que l’Union Européenne, au travers de ce traité, favorise les accords avec l’OMC. Donc si vous signez ou cautionnez celui-ci, (...)

    Lire la suite ..

  •  
    Retour en haut de page

     

    0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 270

    0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 270


    2007-2020 - AgC 3075 [Infos-Interm.]
    | SPIP | | |