AgC 3075 [Infos-Interm.]

Visiteurs connectés : 0

Accueil > A la une > Amère victoire des intermittents dans le procès du ministère public après l’interruption de l’émission Star Academy en octobre 2003 ..
Amère victoire des intermittents dans le procès du ministère public après l’interruption de l’émission Star Academy en octobre 2003 ..

mercredi 5 décembre 2007, par AgC | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mercredi 20 août 2014 à 13:38

Cet article a été vu 344 fois.

- / - cet article ..


Procès Star Ac’ - « Solidaire des 4 +31 »

« Amère Victoire » des intermittents dans le procès instrumenté
par le ministère public après l’interruption de l’émission Star Academy
en octobre 2003 ..

C’est une « victoire » puisqu’après quatre ans de poursuite par le ministère public pour « atteinte à la liberté du travail, atteinte à la liberté d’expression et la violence sur une vigile-hôtesse », le tribunal a considéré que ce n’était pas les intermittents qui avaient arrêté l’émission, mais TF1 ( voir le film Le scandale de l’affaire de la Star Academy .. ) après avoir lancé la « pub ».

Mais cette victoire est « amère » car elle condamne arbitrairement, pour « bris de porte » et « bris de porte et menace de mort », deux intermittents pris au hasard à des peines de 1 000 et 1 200 euros.
Les deux autres intermittents, mis en examen assorti également de contrôles judiciaires depuis quatre ans, sont relaxés.
Alors que les 31 comparants volontaires solidaires pour les chefs d’inculpation « d’atteinte à la liberté du travail et d’atteinte à la liberté d’expression » sont déboutés de leur demande considérant que c’est au ministère public de mettre en accusation les citoyens et non l’inverse !..
Rappelons que le procureur demandait de un à quatre mois de prison avec sursis pour les 4.

 Le lion accouche d’une souris, .. mais la justice transforme certaines souris en chèvres « .. pour le ministère public » !.. 


AgC

Procès Star Academy : Amère victoire.

4 comparants involontaires, 31 comparants volontaires, 100 manifestants, 2 200 euros d’amende.

Différents médias avaient dénoncé l’intolérable violence que constituait une prise de parole publique au cours d’une émission télévisée en direct et en prime time. Une procédure assortie de contrôles judiciaires et de deux audiences, étalée sur quatre ans, visait quatre participants arrêtés au hasard lors de cette action du 18 octobre 2003. Au programme : « violences, menaces de mort, dégradations, atteinte à la liberté de travail, atteinte à la liberté d’expression ». Trente et un participants à cette même action se sont portés volontaires pour répondre des deux dernières accusations.

Tout ça pour ça

La procédure diligentée par le ministère public se solde par des peines d’amende à l’encontre de deux manifestants. Ces condamnations, partielles et symboliques, démontrent l’inanité de poursuites pour la plupart suivies de relaxes. Elles visaient avant tout à cadenasser l’opinion publique, à dissuader toute critique en acte de la neutralisation politique et de la coca-colaïsation des « cerveaux disponibles » que les plus sincères dirigeants de l’industrie télévisuelle reconnaissent se donner pour mission.

Eteignez vos télés !

Au moment où un banal voleur de parapluie se voit condamné à huit mois d’incarcération, ces condamnations formelles reviennent purement et simplement à ne pas désavouer le parquet. Reste pourtant le goût d’une amère victoire. La pénalisation de l’action collective a pour effet d’inquiéter, d’occuper et de distraire. Nous y survivons d’autant mieux qu’aujourd’hui, déjouant pour partie la programmation étatique des conflits et le jeu des représentations médiatiques, d’autres, collectivement, se lèvent du côté des sans-papiers, mal-logés, étudiants et lycéens.

A très vite ? C’est samedi 8.

Nous appelons, avec les organisations de chômeurs et précaires et plusieurs structures syndicales, à prendre part à l’expression publique du refus de l’individualisation, de la concurrence et des inégalités. Samedi 8 décembre à 14 h, place de la République, manifestons contre la précarisation.

Source CIP-IdF

FNSAC Fnsac Fédération Cgt du Spectacle ( FNSAC-Cgt ) :

- Sites associés ..
CGT : Le jugement des « 4 de la Star Ac’ »

Le jugement des « 4 de la Star Academy » a été rendu le 16 novembre dernier par le Tribunal correctionnel de Bobigny. Deux d’entre eux ont été condamnés pour « dégradation en réunion » d’une porte vitrée, lors de l’intrusion en 2003 dans des studios de TF1 à Aubervilliers pendant l’émission de la Star Academy. L’un d’eux a été reconnu coupable de « menace de mort » sur des vigiles. En définitive, ils ont écopé d’une amende de 1 000 et 1 200 Euros. Il convient de rappeler que le procureur avait réclamé contre eux et contre deux autres intermittents entre un et quatre mois de prison avec sursis. Enfin, les quatre salariés intermittents ont été relaxés du délit « d’entrave à la liberté d’expression ». Le tribunal a jugé que l’arrêt de l’émission n’avait pas été directement causé par l’action des intermittents.

Source Fédération du Spectacle CGT

Intrusion dans des studios TV : deux intermittents écopent d’une amende
AFP 16.11.07 | 14h52

Deux intermittents du spectacle ont été condamnés vendredi à une amende par le tribunal correctionnel de Bobigny pour « dégradation en réunion » d’une porte vitrée, lors d’une intrusion en 2003 dans des studios de TF1 à Aubervilliers pendant une émission de la Star Academy.

P. et Thierry Levare, reconnu coupable pour sa part également de « menace de mort » sur des vigiles, se sont vus respectivement infliger une amende de 1.000 et 1.200 euros, une décision qui semblait relativement les satisfaire.

Le procureur avait réclamé contre eux et contre deux autres intermittents entre un et quatre mois de prison avec sursis.

Les quatre hommes ont été relaxés du délit d’« entrave à la liberté d’expression ». Le tribunal a jugé que l’arrêt de l’émission n’avait pas été directement causé par l’action des intermittents. M. P. a aussi été relaxé pour des violences présumées sur une femme vigile, qui lui avait pris son appareil photo.

Le 18 octobre 2003, au pic des manifestations menées par ces artistes et techniciens du spectacle pour dénoncer une réforme de leur statut, ils étaient arrivés à une centaine pour une action « surprise ». Les intermittents s’étaient vus barrer la route par une cinquantaine de vigiles.

La production avait invité des représentants d’intermittents à s’exprimer en direct sur le plateau de Nikos Aliagas, avant d’interrompre l’émission, quinze minutes seulement après son démarrage. TF1 avait estimé son préjudice à 2 millions d’euros de recettes publicitaires.

Ni la production de l’émission, ni la société de vigiles ne s’étaient portées partie civile.

Dans cette affaire, 31 intermittents présents ce jour-là avaient demandé le jour de l’audience à comparaître volontairement. Leur demande a été rejetée au motif que des poursuites n’avaient pas été préalablement engagées contre eux par le parquet.

Source Le Monde - AFP



 
Retour au début de l'article

  • Laïcité et Paix civile par Jean-Luc Mélenchon au Dejazet le 12/01/2015


    Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, Laïcité, Liberté, Egalité, Fraternité, Paix civile, Charlie Hebdo, Hyper Cacher, Vincennes, Montrouge, Frédéric Boisseau, Philippe Braham, Franck Brinsolaro, Jean Cabu, Elsa Cayat, Stéphane Charbonnier (Charb), Yohan Cohen, Philippe Honoré, Yoav Hattab, Clarissa Jean-Philippe, Bernard Maris, Ahmed Merabet, Mustapha Ourrad, Michel Renaud, François-Michel Saada, Bernard Verlhac (...)

    Lire la suite ..

  • Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII mise à jour le 06/05/11


    Liste relative au Champ d’application de l’Annexe VIII Arrêté du 30 mars 2009 portant agrément de l’avenant n° 1 à l’annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 18 janvier 2006 relative à l’aide au retour à l’emploi et à l’indemnisation du chômage mise à jour le 6 mai 2011 Vous trouverez ci-joint la liste des fonctions inscrite à l’annexe 8 pour lesquelles vous pouvez être engagé, et suivant la Nomenclature (...)

    Lire la suite ..

  • Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat ..


    [fond rougeclair] Déni de démocratie et laïcité en danger : le Traité de Lisbonne ratifié par l’Assemblée et le Sénat .. [/fond rougeclair] Déni de démocratie, forfaiture et incompétence face aux citoyens !?. Normalement, les parlementaires sont là pour représenter le peuple, non pour se substituer à lui. Et ce n’est pas à priori ce qui se pratique dans nos parlements en France, .. et ce n’est pas non plus la direction (...)

    Lire la suite ..

  • Traité modificatif ou traité de Lisbonne, Traité dit simplifié ..


    Traité modificatif ou Traité de Lisbonne - Traité dit simplifié !.. Versions consolidées du traité sur l’Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne au 30/03/2010 Bientôt les municipales et cantonales, et vous aspirez à devenir responsable de votre ville : « Vous savez que l’Union Européenne, au travers de ce traité, favorise les accords avec l’OMC. Donc si vous signez ou cautionnez celui-ci, (...)

    Lire la suite ..

  •  
    Retour en haut de page

     

    2007-2020 - AgC 3075 [Infos-Interm.]
    | SPIP | | |